Midi à Kotor
2017


Le balcon au-dessus du mien parle à deux voix. Le mur en face de moi ne montre qu'une ombre agitée. Je me souviens de Platon.

Mais ce n’est pas la raison de prendre des photos. J'ai simplement le sentiment diffus, que leur addition pourrait donner du sens, accompagner ou raconter une histoire.